15/12/2005

La liste des restos où je DOIS aller dans les deux mois

Plutôt que de vous parler de là où j'ai été ... je vais vous citer là où j'ai décidé d'aller dans les deux mois :
 
- Yoma
- Resource
- Jaloa
- La cuisine
 
La où je veux retourner :
- Bon bon
- winery ( bon quand est-ce que tu ouvres le soir ??? du vin à midi, c'est pas cool ).
 
 

23:07 Écrit par jeepee | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Paris la suite

Pour ceusse qui suivent ce blog... sachez que la suite de mon week-end à Paris arrive...
 
En attendant ... une petite photo pour saliver.
 
Et comme la mode est aux concours sur les mmmmhblogs.
Celui qui me donnera le nom du fournisseur de ces délicieux macarons ... je lui en ramènerai la prochaine fois que je vais à Paris ...

22:41 Écrit par jeepee | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

13/12/2005

Intermède avant la suite de Paris

J'ai trouvé qui se cache derrière le pseudo "lady x" .... c'est Marat ... le chien de Claudia ...
 



20:08 Écrit par jeepee | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/12/2005

 Chez rené

Ah ah ah ... la soirée commence ... avec mon ami François Coart , bruxellois parisien ou français bruxellois, je sais plus. Comme il me sait amateur ... il me choisit une adresse , disons euh typique. Cher René au 14 boulevard Saint-germain. La quintessence du bistrot, mi-parigot, mi-lyonnais ! Chez Jean-Paul Cinquin on vient se régaler d'une bonne cuisine, bien franchoullarde avec cochonnailles et boeuf bourguignon.  J'ai terminé ce menu tout en délicatesse par un fromage lyonnais non identifié et le clafoutis de la patronne ( comment refuser ce genre de trucs , moi je sais pas ). Bref, la totale, le tout arrosé d'une bouteille de Julienas et chenas maison, qui confirme que le beaujo, c'est du bon vin ! Après, me sentant léger , léger ( j'avais quand même bu pour la bonne conscience de la badoit ), j'ai absolument voulu aller dans le marais car je ne connaissais pas. Je pense que François non plus ... car on a terminé du côté Bastille et c'était pas top. François C., (pas Dussart) ne tenait plus sur ses grandes quilles et oscillait dangeureusement sur les trottoirs. Moi de mon côté, mon centre de gravité s'étant alourdi dans la soirée, je tenais droit ...on a donc terminé dans un bar bruyant avec des djeunes et des bières et je sais plus trop quoi mais pas grand chose. Retour par un taxi, merci msieur et salut François à la prochaine pour un steak au rendez-vous des artistes ... La suite demain..



16:59 Écrit par jeepee | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

 Après Le café de la Paix, le Marly

Je me depeche ensuite pour arriver à mon deuxième rv ( oui oui, vous voyez, j'ai vraiment bossé dur ... ) qui a lieu au café Marly avec marianne, une charmante "chef" avec laquelle nous avons déjà eu l'occasion de collaborer et qui va être notre tête de pont sur nos futures opérations parisiennes. A propos, faut que je lui ouvre un blog !!  Un petit extrait de site web présentant cet endroit ...

Café Marly Cour Napoléon du Louvre; 33-1/49-26-06-60. Paris, 1984: brothers Jean-Louis and Gilbert Costes opened the Philippe Starck-designed Café Costes, and Paris society never looked back. The café closed in 1993, but its success spawned even cooler creations: Café de la Musique, Café Beaubourg, and, most recently, Le Georges, which arrived this year at the Pompidou Center. Best of all is Café Marly, whose terrace stretches under the arcades of the Richelieu galleries of the Louvre. (The interior is designer Olivier Gagnère's riff on a Second Empire theme.) The same magnetically modish crowd that descends on the Hôtel Costes bar nightly spends the day at Marly, gossiping and posing in the shadow of I. M. Pei's pyramid. You, too, can feel fabulous lounging in a swank burgundy velveteen chair with a tomato-and-chèvre tart, Madame Figaro, and a perfect citron pressé. So fabulous you'll forget all about your appointment with Mona. Hanging out at Marly, ignoring the Louvre-how parisienne.

Bon, d'accord, ça fait un peu fashion victim / has been / pitoyable de trainer dans ce genre d'endroit mais je ne me refais pas ...


16:55 Écrit par jeepee | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Tout a commencé vendredi ...

Après comme d'habitude avoir couru entre les différents guichets de la gare du midi pour récupérer mon billet ( l'inconvénient de la vente thalys par internet ... c'est que on doit passer de toute façon par le guichet ... ce qui finalement revient à ... l'acheter sur place, donc je ne comprends pas trop pourquoi passer par internet mais bon, si la sncb était organisée, cela se saurait ! ) , je ne me suis pas aventuré jusqu'à la voiture restaurant , mon estomac ne criant pas encore famine et les pringles / pepsi light ne me semblaient pas encore la meilleure façon de commencer la journée.  J'ai donc déjeuné avec mon rendez-vous professionnel ( sisisi, ce n'était pas que pour aller chez COLETTE que j'ai été à Paris ) au Grand Café. Adresse mythique s'il en est, entre piège à touriste et adresse renommée, j'ai pas tranché mais le menu express était délicieux. Il exprimait parfaitement la notion d'express .. rapide mais cher ... Pour commencer un carpaccio de betteraves crues avec une mousse ( ils avaient sans doute appelé un capuccino ou un truc du genre mais j'ai retenu que je pouvais le manger sans mes dents surtout ) au fromage délicieuse. Cette entrée fut suivie par un veau aux morilles avec quelques pommes de terre .  Une vraie viande de qualité ! Bref, cher mais au moins pas mauvais. A recommander pour épater votre belle-mère américaine. Et tant pis pour vous si vous n'en avez pas... Suite de ma journée au prochain post.

16:48 Écrit par jeepee | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Jp à Paris

La première partie de mon grand reportage sur mon week-end à Paris.  En effet, je me propose de partager avec vous quelques moments privilégiés de ce week-end qui m'a laissé littéralement sur les rotules vu le nombre de kilomètres à pied que j'ai fait. De plus, toutes mes grandes amies ( oui les filles, je ne vous l'ai jamais dis, mais je l'avais demandé à plusieurs d'entre vous ) ayant déclaré forfait, je me suis retrouvé à porter SEUL les innombrables sacs de shopping, sans même pouvoir insinuer à la foule environnante que je n'étais que le malheureux porteur de sac de madame mais bon, n'anticipons pas sur la fin ... Pour commencer et vous mettre en appétit, une splendide tour eiffel en gateau dénichée sur un site web ... américain bien entendu...

16:39 Écrit par jeepee | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

01/12/2005

La caneva

Ceux qui suivent avec assiduité les post de carlo auront lu son commentaire sur " la caneva"/ ruggero. j'y suis allé mardi soir . Que dire ... délicieux même si la comparse du sexe opposé était plus que scandalisée à la vue des ravioles de betterave rouge baignant dans le beurre ... berk c'est plein de beurrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrre. ben oui répond ruggero, avant que j'avè 15 ans, ze n'avé jamé vu d'olivier ... zabité dans le nord de l'italie ... là où il y a des vaches ... bref, une fois pour toute, sachez chers lecteurs que la cuisine italienne n'est pas faite de tomates mozarella galbani, d'huile d'olive delhaize et de basilic bio.  Allez sur le blog de carlon et titillez le ...

00:00 Écrit par jeepee | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |